A l’occasion de son Assemblée Générale hebdomadaire, tenue, samedi 13 août 2016, l’UFDG a présenté des cadres qui auraient lâché le parti au pouvoir, a constaté sur place un collaborateur de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net à Conakry.

Ils se disent tous s’être trompés et voudraient bien le prouver en adhérant à l’Ufdg. Moty Bangoura, était du Rpg Arc-en-ciel Kaloum : « il y a 6 ans, on m’avait trompé. J’étais là où je ne devrais pas être, maintenant je suis chez moi. Comptez sur moi, non seulement à Kaloum, mais aussi à Dubréka ».
M. Bangoura se fait passer pour l’artisan de la complicité entre KPC et le Président Alpha Condé, dont il a largué. Il clame fièrement son appartenance désormais à l’UFDG depuis que Cellou Dalein lui a dit bienvenue.  
L’autre déserteur, Amara Mansa Doumbouya de Matam, a aussi indiqué qu’il était du RPG, maintenant « je suis de l’Ufdg, avec un groupe de femmes et de jeunes. Ce qu’on ne savait pas hier, nous l’avons su ».
Seulement, en tant que fondateur d’école, Doumbouya craint des représailles pour cette allégeance à Elhadj Cellou, mais reste convaincu que l’essentiel pour lui est que « Dalein soit élu Président en 2020, guinéen né ici et qui a laissé des traces indélébiles de sa gestion. Alors qu’Alpha Condé lui-même a dit qu’il ne connait pas le pays et regrette la mort de son frère ». Pour lui, on ne peut pas gouverner la Guinée « dans des espaces aériens, il faut s’asseoir avec les opposants pour les écouter ». La semaine prochaine, le dissident a promis de faire des révélations pour prouver sa sincérité.

Hafia Diallo