Reportée à deux reprises, la marche du mardi, 16 août 2016, s’annonce comme valeur de test pour le pouvoir et pour l’opposition, a appris un collaborateur de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net à Conakry.

Pour relever ce défi, le Chef de file de l’opposition guinéenne voudrait que cette marche pacifique prévue pour ce mardi, 16 août 2016, illustre éloquemment la volonté du peuple « à mettre terme à la mauvaise gouvernance. Il faut qu’on se mobilise tous pour montrer à M. Alpha Condé que les gens sont fatigués ».
L’opposition compte sur la mobilisation de ses militants surtout que cette fois-ci, la marche est autorisée, pourvue qu’elle respecte l’itinéraire proposé par le Gouverneur de la ville de Conakry. Pour sa réussite, l’opposition se propose de rencontrer la Gendarmerie et la Police en vue d’harmoniser avec les services de sécurité les mesures sécuritaires.
La société civile compte également déployer 50 observateurs pour suivre le déroulement de la marche. Cellou Dalein Diallo demande alors à ces moniteurs de la société civile d’être vigilants avec les manifestants et les forces de sécurité.
« Le soir du 16 août, Alpha, même s’il est têtu, prendra conscience qu’il faut changer », espère le Chef de file de l’opposition guinéenne qui invite ses militants à faire preuve de discipline pour envoyer un message fort à Alpha Condé et à son gouvernement.

Hafia Diallo