Le Président de l’UFDG, Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo s’est prononcé le jeudi, 11 août 2016, sur son statut de Chef de file de l’opposition guinéenne, dans l’émission Face à l’Info de la Radio Nostalgie au cours de laquelle il accuse le Président Alpha Condé d’avoir regretté son initiative, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net du journal ‘’Le Populaire’’ de Conakry.

Dans son édition N°522 de ce mardi, 16 août 2016, Le Populaire annonce qu’au cours de l’émission Face à l’Info diffusée sur les antennes de la Radio Nostalgie Guinée, le jeudi, 11 août 2016, le Président de l’UFDG, Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo a rappelé que c’est le Président Alpha Condé qui a pris l’initiative de créer ce statut de chef de file de l’opposition guinéenne, à l’image de certains pays de sous-région.
«Mais, j’ai le sentiment qu’il l’a regretté. Parce qu’il a bloqué le processus au moment où la loi était votée, le statut défini, les avantages déterminés. Il a bloqué tout. Donc, je pense qu’il a dû regretter. Je pense qu’au niveau de l’Assemblée, les résolutions ont été prises, en s’inspirant évidemment de ce qui se passe ailleurs. Il semble que c’est bloqué sur le bureau du Président. Cela fait un peu plus d’un an», a-t-il confié.
Réagissant aux accusations de non-respect des protocoles dont il ne fait pas souvent montre, le Président de l’UFDG a déclaré ne pas vouloir avoir l’air de quelqu’un qui revendique du matériel.
«Moi, je n’ai pas demandé qu’il y ait le (statut de) chef de file de l’opposition. La loi dit que le leader du parti majoritaire à l’Assemblée au sein de l’opposition devient automatiquement le chef de file de l’opposition. Il va avoir tels avantages. Au plan protocolaire, il va prendre place immédiatement après les présidents des institutions républicaines. Le processus a été engagé. Et depuis un moment, c’est bloqué. J’attends de savoir vers où M. Alpha Condé veut qu’on aille. Est-ce qu’on avance? Est-ce qu’on annule ? Parce que c’est lui qui décide de tout ici. Hélas !», déplore Cellou Dalein Diallo.