Un jeune garçon du nom de Thierno Hamidou Diallo, âgé de 21 ans, a été tué par balles, ce mardi, 16 août 2016, à Bambéto, quelques minutes après la fin de la manifestation organisée par l’opposition républicaine dans la ville de Conakry, a appris un collaborateur de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net qui a couvert cette marche.

Selon des informations confiées à notre rédaction, des policiers qui étaient postés au rond point de Bambéto ont tenté de disperser un groupe de militants de l’opposition républicaine qui rentraient dans leurs quartiers. Les services de sécurité ont expliqués qu’aucun regroupement n’est autorisé sur la voie publique après la fin de la manifestation. Mais, les jeunes militants de l’opposition n’ont pas voulu obtempérer. Ils ont répondu qu’ils ont le droit d’occuper la route pour rejoindre leurs domiciles respectifs.
Dans l’affrontement entre agents de sécurité et jeunes militants de l’opposition républicain, la police a usé d'armes à feu. Une personne est morte, 2 autres blessées par balles. Elles sont hospitalisées au Centre mère et enfants.
Le Président de l’UFDG, Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo est allé rendre visite victimes. Le Chef de file de l’opposition guinéenne exige une enquête pour punir les coupables. Sinon, il promet de mettre tous ses militants dans la rue.
Interrogé par nos confrères de Lynx FM, Cellou Dalein Diallo accuse la police d’avoir tiré à balle réelle : « c’est encore elle » déplore-t-il avant de prévenir que cette fois, il ne laissera pas, parce que, ajoute-il, les gens venus de Wanidara, par exemple, ne peuvent pas rentrer si vite, alors qu'il n'y a pas de véhicules.

Hafia Diallo pour echosdeguinee.net