A l’issue de la manifestation de l’opposition républicaine organisée ce mardi, 16 août 2016, le gouvernement guinéen a dressé le bilan, en début de soirée, a constaté un collaborateur de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net qui a suivi le communiqué officiel.

Sur sa page officiel, le gouvernement fait état de mort et de blessées. Dans ce fameux communiqué très bref, le gouvernement fait état d’un mort par balle à Bambéto (Commune de Ratoma), de 12 blessées par balles également et 6 interpellations, selon des sources hospitalières et policières. Alors qu’officiellement, les forces de sécurité n’avaient que des armes conventionnelles.
Le gouvernement dit regrette profondément que la manifestation qui s’était pourtant bien déroulée enregistre finalement des victimes.
Le gouvernement « présente ses condoléances à la famille du défunt et souhaite que le dialogue reprenne pour parvenir à une solution ».
Sauf que dans ce communiqué, nulle part le gouvernement ne fait état de l’ouverture d’une enquête pour punir le ou les meurtriers.


Hafia Diallo