Ce vendredi, 19 août 2016, l’humanité célèbre la 5ème édition de la Journée mondiale de l’aide humanitaire sous le thème : le monde a besoin de plus de héros humanitaires, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net d’une source officielle.

A cette occasion, le Secrétaire Général des Nations-Unies, Banki Moon, a rappelé qu’il y a 130 millions de personnes à travers le monde qui doivent leur survie à l’aide humanitaire. Si elles étaient regroupées, ces personnes formeraient la dixième nation du monde en termes de population.
Derrière ce chiffre, dit-il, se cachent des individus, des familles et des communautés dont les vies ont été détruites. Des parents qui doivent choisir entre acheter de la nourriture ou de médicaments pour leurs enfants; des enfants qui doivent choisir entre aller à l’école ou travailler pour aider leurs familles; des familles qui doivent choisir entre rester chez elles et vivre sous les bombardements ou prendre le risque de s’échapper par la mer.
Mais nous pouvons agir et faire preuve de compassion pour changer les choses. Cette journée nous rappelle « qu’il faut agir pour alléger les souffrances d’autrui ». L’occasion de rendre hommage aux agents de l’aide humanitaire et aux bénévoles  qui courent « des dangers pour aider ceux qui encourent des dangers encore plus grands ».
Banki Moon estime d’ailleurs qu’il est nécessaire que chacun demande à sa société et à son gouvernement de placer l’humanité au premier plan.
La date du 19 août a été choisie par l'Assemblée générale en référence à l’attentat, le 19 août 2003, contre le siège des Nations Unies à Bagdad, en Iraq, qui avait fait 22 morts.

Hafia Diallo