A l’occasion de l’Assemblée Générale hebdomadaire de l’UFDG, tenue ce samedi, 20 août 2016, le chef de file de l’opposition, Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo a fait des révélations sur les opportunités qu’aura eues la Guinée, après l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir, a appris un collaborateur de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net à Conakry.

A en croire le chef de file de l’opposition, le Président Alpha Condé a mobilisé beaucoup de ressources pendant son premier quinquennat.
« Aucun gouvernement n’a disposé autant de ressources, depuis l’indépendance », rassure Cellou Dalein Diallo qui fait allusion aux  700 millions de dollars du géant Rio Tinto et à tout ce que les autres compagnies ont payé pour stabiliser leurs permis d’exploitation et leur régime fiscal.
Sauf qu’à ce jour, l’ancien Premier Ministre (PM) guinéen se demande à quoi cet argent a servi, vu le niveau de développement de la Guinée.
En son temps, dit le chef de file, chaque année, une évaluation de l’état du réseau routier était faite pour identifier les points critiques et faire des travaux à l’avance. Même qu’il aurait mis en place le Fonds d’Entretien Routier (FER) « deuxième génération » qu’il a sécurisée en instituant un prélèvement sur chaque achat d’un litre de carburant à la pompe. « Les compagnies pétrolières paient cette taxe jusqu’à présent. Au premier semestre 2016, les pétroliers ont payé plus de 100 milliards de francs guinéens au Fonds d’Entretien Routier (FER). Mais, le gouvernement Condé n’utilise pas l’argent où il le faut ».
A présent, tous les problèmes qui sont des conséquences directs de la mauvaise gouvernance sont présentés comme des choses « hérités des anciens premiers ministres et Ebola, Alpha Condé n’assume rien ».

Hafia DIALLO