Devant les nombreux militants venus l’acclamer à l’occasion de l’Assemblée Générale (AG) hebdomadaire de son parti, tenue ce samedi, 20 août 2016, à la Minière, relevant de la Commune de Dixinn, dans la zone spéciale de Conakry, le Président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo  a fustigé la dégradation du réseau routier de notre de la Guinée, faute d’entretien, a constaté sur place un collaborateur de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net qui a assisté à la rencontre.

Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo clame haut et fort que toutes les routes faites lorsqu’il était Ministre des Travaux Publics (TP) restent toujours intacts. A l’occasion, il a apporté un démenti catégorique au  pouvoir qui l’accuse d’avoir fait construire des mauvaises routes. « C’est faux, car toutes celles construites en mon temps sont toujours intacts : l’autoroute Fidel Castro, les axes Enco5-Sonfonia, Lambanyi-Sonfonia, Kouroussa-Kankan, Kankan-Kourémalé, Sérédou-N’Zérékoré-Lola » se félicite Dalein.
Selon le principal opposant non historique, le Président Alpha Condé est allé jusqu’à dire qu’on a fait des études pour trois couches et qu’il a détourné deux pour en mettre une, « honteux pour un Président de la République lorsqu’il dit des contres vérités de ce genre. Je ne réplique pas à ce genre de chose » dit-il.
Même s’il reconnait que certaines de ces routes se sont dégradées, Cellou Dalein Diallo reste confiant, parce que « chaque investissement a une durée de vie ». Ce qui voudrait dire que les routes doivent être entretenu pour les faire durer dans le temps.
La route Conakry-Mamou par exemple, aurait été construite en 1985, il y a 31 ans et devrait être entretenue périodiquement. « C’était même déjà programmé avec l’appui de l’Union Européenne. Ça n’a pas été fait » regrette-t-il.

Hafia Diallo