Un candidat au concours de recrutement à la fonction publique, Mamadou Yacine Camara qui composait à la place d’un autre, dimanche, 21 août 2016, au Lycée Wouro de Labé, en Moyenne Guinée a fini par être démasqué pendant la deuxième heure des épreuves d’évaluation et mis à la disposition de la Direction Régionale de la Sûreté pour des fin d’enquête, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net d’une source officielle.

Cette information a été confirmée à votre quotidien en ligne echosdeguinee.net par le Délégué National du Ministère de la Fonction Publique, de la Reforme de l'Etat et de la Modernisation de l'Administration, Almamy Adama Camara.
« Je l'ai trouvé en classe pendant la deuxième épreuve. Je lui ai demandé quel est son PV, il m'a répondu qu'il s'est fait inscrire dans la préfecture de Lélouma et qu'il n'a pas pu rentrer en possession de son reçu.  Ainsi je lui ai demandé pourquoi il n'est pas parti le chercher puisqu'il s'est fait inscrire donc, il en avait droit. Il me dit qu'il n'a pas de PV. Ensuite, je lui ai demandé pourquoi alors il est venu s'installer ? Il a répondu avoir pris le PV d'une candidate absente sans l'autorisation des autorités compétentes » a-t-il expliqué.

Ce candidat composait à la place de Djénabou Koma Baldé inscrite sur la liste des candidats sous le PV 880 au compte de l'Enseignement Général pendant ce concours de recrutement à la fonction publique.
« Dans cette substitution, Mamadou Yacine Camara avait déjà raturé sur la fiche d'émargement, le nom de la fille et en avait remplacé par son nom » ajoute-t-il.


Les épreuves d’évaluation de ce concours national ont été lancées ce dimanche, 21 août 2016 au Lycée Wouro, centre unique retenu pour la Région Administrative, par le Directeur de Cabinet du Gouvernorat de Labé, Elhadj Souleymane Marga Baldé.
« Tous les cadres que vous voyez ici sont venus de l’Education, de la Fonction Publique s’ajouter à toutes les  autorités locales pour vous encourager et prier pour vous en vue que vous soyez les fonctionnaires qui doivent nous remplacer, demain. Nous profitons de l’occasion pour remercier le gouvernement d’avoir organisé ce test de recrutement de jeunes et nous souhaitons que Labé se retrouve en grand nombre dans ce recrutement » a déclaré aux candidats cette autorité régionale.
Ils sont 1.809 candidats concernés venus des 5 préfectures de la Région Administrative (RA) de Labé qui ont affronté les deux épreuves d’évaluation de ce concours de recrutement d’enseignants à  la fonction publique. Chaque candidat a composé en culture générale et dans sa spécialité.
Certains d’entre eux ont un sentiment mitigé sur le déroulement de ce concours. C’est le cas de Hawawou Baldé qui souhaite très prochainement enseigner l’histoire.
« Le concours s’est bien passé. Mais, l’épreuve d’histoire était un peu difficile. Nous avons quand même bien écrit » rassure-t-elle.
Donnant aussi son avis, l'Inspecteur Régional de l’Education (IRE) de Labé, Mory Sangaré a salué les dispositions prises pour permettre l'évaluation de tous les candidats dans un centre unique.
« Sur le plan organisationnel, j’ai compris que toutes les dispositions ont été prises pour  avoir un centre unique à Labé et que tous les candidats soient géré par la coordination mise en place par l’arrêté ministériel de la Fonction Publique. C’est une bonne chose » se félicite l’encadreur de l’éducation.

DIALLO Idrissa pour echosdeguinee.net
Téléphones : (00224) 623 163 333 & 657 571 770