A travers une conférence de presse animée, lundi, le Président du parlement des jeunes leaders de la société civile guinéenne a invité l’opposition républicaine à ne pas céder à la violence lors de ses manifestations de rue, a constaté sur place un collaborateur de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net à Conakry.

Cet appel ait suite à la marche de l’opposition républicaine du mardi, 16 août 2016, qui continue de susciter des réactions des observateurs. Le conférencier a salué l’initiative de la marche mais s’indigne contre ce qu’il qualifie de bavure policière enregistrée à Bambéto, dans la Commune de Ratoma.
Les manifestations de rue organisées par l’opposition républicaine ont souvent enregistré des dégâts matériels et aussi des morts d’homme. Mais, le président du parlement des jeunes leaders de la société civile guinéenne reconnait le caractère pacifique de la dernière marche organisée à Conakry et invite l’opposition qui est initiatrice  à ne pas céder à la violence lors de ces manifestations.


Le présumé coupable de la mort du jeune Thierno Hamidou Diallo, a aussitôt été retrouvé par la justice. Cette autre branche de la société civile salue l’initiative mais déplore le fait que les bourreaux des victimes des précédentes marches ne soient pas encore retrouvés.
Ce parlement qui se réclame observateur actif des activités sociopolitiques, compte  mener des démarches pour que les autorités pensent à revoir la situation des jeunes qui vivent du chômage et toujours victime lors de ces manifestations.

ABDOURAHMANE BAH