Le jeune artiste, Alkaly Tamsir Touré de Banlieuzart  poursuivi pour viol et délit de fuite a bénéficié depuis une semaine  d’une  remise en liberté provisoire, a appris un collaborateur de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net à Conakry.

C’est une ordonnance  du Juge Nfaly Sylla du  tribunal pour enfant près le Tribunal de Première Instance de Kaloum qui a rendu cette décision.
A la maison centrale de Conakry, un des avocats de la défense, Maitre David Béavogui a  confirmé la remise en liberté provisoire de son client. Il a aussi indiqué qu’il  a été placé deux fois à l’hôpital Ignace Deen pour raison de santé.
Un point de presse sera organisé dans les jours à venir  pour situer l’opinion nationale sur ce dossier.
En attendant, Tamsir est tenu de se présenter à toutes les convocations du juge d’instruction, de déposer toutes ses pièces d’identité.
La violation de l’une de ces conditions fixée par le juge entraine la révocation pure et simple et son replacement en détention.
L’année dernière, le petit banlieuzart comme il se fait appeler, a été vu dans une vidéo en train de menacer une fille avec un couteau. L’image a suscité l’indignation de la couche féminine. Quelques jours après son incarcération, un groupe de jeunes a protesté pour dit-on demander la clémence des juges. Le dossier traîne et on ignore encore à quand la tenue du procès sur ce présumé viol.


Hafia DIALLO