La procédure de confection et de livraison de la carte d’identité nationale constitue toujours un fardeau pour les citoyens au commissariat central de la police de Fria, dans la Région Administrative de Boké, en Basse Guinée, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net d’une source locale.

Après plus d’un an de suspension, la délivrance de la carte d’identité nationale relancée il y a quelques mois est confrontée à des multiples difficultés dans la ville de Fria où plusieurs citoyens se plaignent actuellement de la lenteur administrative du processus de l’accusation de cette pièce, rapporte le correspondant local de la radio Nostalgie Guinée, Abdoulaye Camara.
Des citoyens concernés attendent leurs cartes d’identité nationales depuis plus de 2 mois.
« Ce sont environs 500 cartes d’identités qui ont été déposées à Boké en attendant leur finalisation. Parmi les raisons invoquées de ce retard enregistré, selon le commissaire divisionnaire de police de Fria, il y a la pénurie de timbres, la centralisation à Boké du processus de confection et le problème de déploiement de ces pièces juridiques » ajoute notre confrère.
En attendant, les citoyens vont continuer à subir le racket par les services de sécurité aux niveaux de certains barrages de contrôle.