L’émotion des membres de l’opposition face aux promesses d’Alpha Condé n’est que satisfaction hâtive aux conséquences graves, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net de notre confrère Le Populaire de ce lundi 5 septembre 2016.

Au sortir d’une réunion vendredi 2 septembre, les opposants ont exprimé leur satisfaction vis-à-vis des engagements pris par Alpha Condé à la suite de sa rencontre avec son principal opposant la veille.
Le porte-parole de l’opposition regrette cependant que la rencontre n’ait pas eu lieu plus tôt pour épargner au peuple, la crispation qu’il vit aujourd’hui.
Toutefois, a déclaré Aboubacar Sylla, «L’opposition a pris acte de tous les engagements pris par le président de la République». En ce qui concerne l’application des accords passés et futurs, la baisse partielle de la TVA sur les denrées de première nécessité et également, le respect du statut de chef de file de l’opposition résultant d’une loi adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale.
«Nous nous félicitons de cette rencontre et nous espérons que tous ses engagements vont être traduits dans les faits pour faire en sorte que notre pays connaisse un apaisement politique qui va lui permettre d’aller de l’avant». Et d’ajouter: «la balle est dans le camp du ministère de l’Administration du territoire qui a reçu depuis plus d’un mois maintenant nos propositions en ce qui concerne le cadre de dialogue ainsi que l’ordre du jour. Nous attendons ses commentaires et ses propositions pour que, très rapidement et dans les meilleurs délais, nous puissions aller à un dialogue serein et structuré où les 6 points que nous avons proposés à l’ordre du jour, vont être discutés».
Les propositions de l’opposition adressées au ministre Général Bouréma Condé concernent le calendrier et les modalités de mise en œuvre des accords du 20 août 2015.
Le porte-parole de l’opposition, par ailleurs président de l’UFC prévient qu’«il n’est plus question d’en discuter du détail ou de la pertinence, mais d’examiner ensemble dans quelle mesure ces dispositions vont être appliquées».
Les membres de l’opposition devraient se rappeler mille et une fois qu’on juge l’homme par les actes et non par la parole avant de se réjouir de quoi que ce soit, surtout des engagements de la part du chef de l’Etat qui a toujours réussi à les rouler dans la farine depuis son accession au pouvoir en 2010.

In Populaire N°525 DU LUNDI 5 SEPTEMBRE 2016