L'union préfectorale des éleveurs de Lélouma, face à l'ampleur des vols de bétails, vient d'introduire, en commun accord avec la direction préfectorale de l'élevage, des nouvelles cartes d'autorisation de vente de bétails, a constaté sur place le correspondant de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la préfecture.

Selon le Directeur préfectoral de l’élevage de Lélouma, Dr Abdourahamane Diallo, ces nouvelles cartes d’autorisation de vente du bétail doivent permettre à chacun « de s’en approprier de la façon la plus simple, la plus claire et la plus transparente. Désormais, ce sont les éleveurs eux même qui vont délivrer les attestations de vente de bétail et nul autre personne n'est autorisée à le faire » explique-t-il.
Cette initiative vise surtout à lutter contre les réseaux mafieux des élus locaux complices des voleurs de bétail.
« Nous nous réunissons souvent pour identifier nos problèmes. Il se trouve que le vol de bétail est notre plus gros problème. Nous avons étudié le problème. Dans un passé ressent nous avons appréhendé des voleurs de bétails dans divers endroits de la préfecture. Chose curieuse, ces voleurs avaient en leur possession des autorisations de vente signées et cachetées par des élus locaux. Avec ça, vous conviendrez avec moi que ces voleurs peuvent facilement, en toute légalité, refourguer le bétail volé aux bouchers et autres clients potentiels. Alors comme nous éleveurs sommes propriétaires des bêtes, pourquoi ne pas nous même délivrer ces autorisations? Nous avons la question au Directeur Préfectoral de L'élevage. Nous sommes tombé d'accords sur ces nouvelles cartes d'autorisation de vente du bétail, imprimées. Ensemble nous en avons parlé à Monsieur le Préfet qui n'a trouvé aucun inconvénient à celà. Nous avons donc imprimé 81 carnets correspondant au nombre de quartiers et districts de lélouma. Dorénavant ces cartes sont les seules valables dans toute la préfecture » explique le Président de l'Union des Eleveurs de la préfecture de Lélouma, Elhadj Ahmadou poyé Diallo.  
Cette nouvelle mesure aura sans doute des répercutions négatives dans les habitudes des élus locaux. En tout cas, éleveurs et cadres de la direction préfectorale de l'élevage, espèrent que même si ces nouvelles cartes ne suppriment pas totalement la pratique du vol de bétail, elles contribueront grandement à atténuer ce fléau.

Mamadou Chérif Diallo.              
pour echosdeguinee.net
Tel: 622 252 611