Initialement prévu le jeudi 8 septembre passé, l'atelier de formation des enseignants de Lélouma, a finalement débuté, mercredi, 14 septembre 2016 et doit se poursuivre pendant 18 jours, rapporte le correspondant de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la préfecture.

Deux groupes d'enseignants sont conviés à cette formation, selon le superviseur de cette session, Hamidou Diallo « la formation des enseignants du tiers moyen et du tiers faible a commencé ce mercredi 14 septembre 2016 à 8heures. Conviés à cette formation, pour la catégorie tiers faible, ils étaient 45. Le premier jour, on a enregistré la présence de 26. Au niveau de la catégorie tiers moyen ils sont 36 conviés. 27 se sont présentés le mercredi » explique-t-il.
Il faut rappeler que ce programme de formation des enseignants du tiers moyen et du tiers faible de la préfecture de Lélouma, s'inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des concernés en vue d'améliorer les résultats académiques et pédagogiques de l'année scolaire 2016_2017.
« Ces enseignants seront formés en mathématiques, en français et en pratique professionnelle. Les activités ont commencé par l'évaluation diagnostique des participants. Cela a été fait en mathématiques, en français et en pratique professionnelle.  Il y'aura une évaluation finale qui va être comparé à l'évaluation diagnostique. Ce qui va nous permettre de mesurer le profil des participants à l'entrée et à la sortie. Il y'aura des notes pour toute la formation » ajoute le superviseur de la formation.

L'initiative de cette formation est née d'une évaluation du personnel enseignant au cours de laquelle beaucoup d'enseignants ont révélé un niveau très faible pour tenir correctement une salle de classe.
« En 2011, tous les enseignants de l'élémentaire ont été évalués. Après cette évaluation ils ont été classés en 3 catégories: le tiers fort, le tiers moyen et le tiers faible. Le plus grand nombre se retrouvait dans le tiers moyen et le tiers faible. Cette catégorisation nous a permis de voir les enseignants, de situer le besoin de chacun en matière de formation. Ainsi donc, on a constaté que le besoin était plus criard en mathématiques, en français et en pratique professionnelle. Voilà donc les raisons qui ont conduit à l'élaboration des modules de formation à l'adresse de ces enseignants » conclue-t-il.
Cet atelier de formation des enseignants de l'élémentaire qui va durer une vingtaine de jours, a été initiée par le département de l'enseignement pré-universitaire, avec l'appui du fossep.

Mamadou Chérif DIALLO
De Lélouma, pour echosdeguinee.net
Téléphones : (00224) 622 252 611