Le Centre de Santé de Petel, un quartier de la commune urbaine de Lélouma a abrité, vendredi, 16 septembre 2016, la cérémonie de lancement de la semaine africaine de vaccination dans la préfecture, rapporte le correspondant préfectoral de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la localité.

Placé sous la présidence d'honneur du préfet de Lélouma, N'fansoumane Touré, cette cérémonie a mobilisé plusieurs dizaines de mères, accompagnées de leurs enfants, tous concernés par la campagne de vaccination. Le président de la délégation communale était présent sur les lieux. À côté de lui tous les notables de la localité. Tout le personnel soignant du centre de santé et certains cadres de la Direction Préfectorale de la Santé ont assisté à ce lancement de la semaine de vaccination.
Dans son allocution de circonstance, le Préfet de Lélouma, N’fansoumane Touré a rappelé l'importance de la santé des femmes et des enfants. Il a surtout mis l'accent sur la volonté du gouvernement guinéen à agir dans le sens d'améliorer la santé des populations.

Durant cette semaine africaine de vaccination, dans toutes les sous-préfectures de Lelouma et dans tous les quartiers de la commune urbaine, plusieurs services de santé seront gratuitement offerts aux mères et aux enfants, selon le chef de la section de la lutte et prévention contre la maladie à la Direction Préfectorale de la Santé, Mamadou Saïdou Barry.
« Pendant 7 jours, les enfants de moins d’un an vont être vaccinés contre 10 maladies graves mais évitables grâce à la vaccination: la tuberculose, le tétanos, la poliomyélite, la fièvre jaune, l'hépatite B, la diphtérie, la coqueluche et la méningite. Il y aura aussi une vaccination de rattrapage contre la rougeole. Les femmes enceintes recevront le vaccin contre le tétanos. Les enfants de 1 à 5 ans seront déparasités pour les protéger contre les vers intestinaux responsables de la diarrhée, d'un trouble de développement et d'un ralentissement des capacités d'apprentissage. Les enfants de 6 mois à 5 ans recevront la vitamine A qui renforce l'immunité et contribue à la prévention de la cécité crépusculaire. On procèdera aussi au dépistage de la malnutrition, cause de décès des enfants de 6 mois à 5 ans. Les femmes enceintes bénéficieront aussi du traitement préventif du paludisme, et elles auront un supplément en fer et acide folique » a-t-il expliqué.
Il faut rappeler que le but de cette semaine africaine de vaccination est de renforcer les programmes de vaccination en Afrique. C'est une opportunité de protéger gratuitement les enfants et les mères contre plusieurs maladies graves et souvent mortelles.

Mamadou Chérif Diallo
Pour echosdeguinee.net
Tel: 00224 622 252 611