L’Antenne de Labé du parlement des jeunes leaders de la société civile vient de publier un mémorandum dans lequel les signataires dénoncent le laxisme des autorités locales face aux nombreux cas de pertes en vie humaine dans les puits et fosses sceptiques abandonnés à ciel ouvert dans la région, a constaté sur place votre quotidien en ligne echosdeguinee.net qui vous livre ici l’intégralité du document.

Ces dernières années, des accidents mortels (noyade dans des puits et/ou fosses septiques) sont fréquents dans la région de Labé. Ces accidents, impliquant principalement des adolescents et des enfants, ne font que monter en flèche sous le laxisme des autorités compétentes. Cette réalité, au delà de la désolation et de la préoccupation, interpelle l’attention des parents, des autorités et des acteurs de la société civile.  
C’est donc dans cette démarche de défense des droits humains, que le parlement des jeunes leaders de la société civile guinéenne, antenne Labé, publie ce mémorandum qui  vise à stigmatiser et à dénoncer les décès de ces enfants dont le plus récent a été enregistré en ce mois de septembre 2016 dans la commune urbaine de Labé.  
Rien qu’en se fiant aux statistiques de la direction régionale des sapeurs pompiers de Labé, on se rend compte de la gravité du problème. En 2012, quatre (4) cas d’accident sans survivant ont été enregistrés à Labé. En 2013, on dénote six (6) cas avec aucun survivant. En 2014, avec huit (8) cas d’accidents, seulement une (1) personne a survécue, en 2015 sur neuf (9) cas on ne compte que deux (2) survivants. Et de janvier 2016 à ce jour, seulement un (1) enfant sur cinq (5) est sortie indemne.
Ces données statistiques sont suffisamment alarmantes pour mobiliser tous les acteurs afin de  faire de la lutte contre ce fléau, un cheval de batail.
Conformément à sa vision, à ses aspiration pour le respect des droits de l’homme et aux dispositions du présent Mémorandum, le parlement des jeunes leaders/Antenne Labé, interpelle :
•         les parents à plus de responsabilité dans l’encadrement des enfants placés sous leur tutelle ;
•         les autorités administratives et judiciaires à situer les responsabilités et sanctionner les auteurs ;
•         les organisations de la société civile à jouer d’  avantage leur partition pour freiner l’élan de ce fléau qui endeuille plusieurs familles
 
Par ailleurs, le parlement des jeunes, salut les initiatives déjà entreprises par la délégation communale spéciale de Labé. Cependant, il déplore vivement la lenteur du processus sur le terrain (la descente d’une équipe du parlement des jeunes sur le terrain du 18 au 21 septembre 2016 démontre que ces enfants ne sont toujours pas à l’abri de ces accidents car des puits et fosses septiques sont toujours à ciel ouvert).
 
Parlement des Jeunes Leaders de la Société Civile Guinéenne/ Antenne LABE
Tél : (00224) 620-036-665/628-012-886/622-214-012
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.