« Aux environs d’1 h du matin, le QG a été bombardé par hélicoptère et cerné au sol par des troupes de la garde présidentielle, de la police et des mercenaires », a expliqué Jean Ping, joint au téléphone par RFI cette nuit.

Le Président Ali Bongo et son principal challenger, Jean Ping  se livre à une véritable guerre des ondes depuis le début des violences post-électorales au Gabon, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net de la presse internationale.

Le Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a organisé du lundi, 29 août au jeudi, 1er septembre 2016, au Centre d’Application de l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI) situé au quartier Kouroula, dans la commune urbaine,  un atelier de formation des formateurs préfectoraux des enseignants de l’Inspection Régionale de l’Education (IRE) de Labé, a constaté sur place un reporter de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la préfecture.

Après l'assaut des forces de sécurité sur le quartier général de Jean Ping, tôt ce jeudi matin, 26 personnes étaient toujours dans l'enceinte du bâtiment dans la soirée, retenues par les gendarmes et les forces de défense, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net de Radio France Internationale.

L'assaut des forces de sécurité contre le QG de Jean Ping a fait deux morts : le premier est décédé dans la nuit, son corps a été emmené dans une ambulance ; la dépouille du second défunt est restée sur place jusqu'à 14h avant d'être enlevée par une société de pompes funèbres, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net de Radio France Internationale (RFI).

Le chargé de la communication du Bloc Libéral, un parti politique de l’opposition radicale guinéenne s’est prononcé, jeudi, sur les violences post-électorales au Gabon, a constaté votre quotidien en ligne echosdeguinee.net à travers un de ses collaborateurs basés à Conakry.

L'annonce, mercredi, 31 août 2016, de la réélection d'Ali Bongo a provoqué des violences presque immédiates, à Libreville, capitale gabonaise, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net de Radio France Internationale (RFI).