Le groupe américain a annoncé, vendredi 26 décembre, qu'il allait se lancer sur le marché des smartphones en s'alliant avec le fabricant Bullitt.

Le groupe américain a annoncé, vendredi 26 décembre, qu'il allait se lancer sur le marché des smartphones en s'alliant avec le fabricant Bullitt. L'appareil sera ainsi présenté lors du Consumer Electronic Show de janvier prochain, et d'autres produits, tels que des tablettes, suivront.

Kodak fait un peu plus peau neuve. Le groupe américain a annoncé vendredi 26 décembre dans un communiqué qu'il allait investir le marché des smartphones.

L'ancien grand nom de la photographie a ainsi indiqué qu'il présenterait un appareil lors du Consumer Electronic Show (CES), un salon consacré à l'innovation technologique grand public et qui aura lieu lors du 6 au 9 janvier 2015.

Pour relever ce défi, Kodak s'est associé à Bullitt, un fabricant anglais connu pour avoir réalisé une gamme de smartphones antichocs pour Caterpillar.

 Le cap mis sur la simplicité

Kodak se montre pour le moment avare de détails quant à ce futur produit qui tournera sous Android, le système d'exploitation de Google. L'entreprise se contente d'expliquer que l'appareil se démarquera de la concurrence en mettant le cap sur la simplicité.

Ainsi, l'appareil vise notamment les utilisateurs qui "veulent une importante expérience mais ne qui ne sont pas toujours autant à l'aise qu'ils le souhaiteraient avec des appareils mobiles qui deviennent de plus en plus compliqués", explique le groupe.

"Nous nous sommes inspirés de l'héritage de la marque Kodak pour concevoir une gamme de beaux téléphones qui permettront aux utilisateurs de prendre des photos, les partager, les stocker et les imprimer en un instant", affirme par ailleurs Oliver Schulte, le PDG de Bullitt, cité dans le communiqué. Il ajoute que le segment de clientèle visé par Kodak et Bullitt est "actuellement peu desservi".
Une tablette et un téléphone 4G pour plus tard

Kodak ne va pas se limiter au marché du smartphone. D'autres produits vont, en effet, être lancés au deuxième semestre 2015 dont une tablette, un téléphone 4G et un "appareil photo connecté".

Cette diversification vient acter un peu plus la mutation de Kodak qui a désormais délaissé l'activité photographie qui avait fait sa renommée jusqu'à la fin du XXe siècle. Le groupe s'est ainsi recentré sur l'imagerie pour le compte de société, notamment dans l'industrie du divertissement et du cinéma. Une décision qui avait fait suite à la douloureuse restructuration du groupe, qui s'était déclaré en faillite en janvier 2012 avant d'en sortir 18 mois plus tard.

Pour assurer sa survie, Kodak avait été forcé de brader ses précieux brevets. Des technologies qui permettaient notamment de capturer une image et de la stocker, et qui se retrouvent aujourd'hui justement sur les smartphones et les tablettes. Le groupe avait totalement raté le virage de l'argentique au numérique, ce qui avait précipité ses difficultés.


Écrit par J.M.